BERNOUILLI (Daniel)

(Groningen 09.02.1700 - Bâle 17.03.1782)

PRINCIPES HYDROSTATIQUES ET MECHANIQUES, Sur la question proposée pour la seconde fois par l'Académie Royale des Sciences: Quelle est la meilleure maniere de diminuer le Roulis & le Tangage d'un Navire, sans qu'il perde sensiblement par cette diminution aucune des bonnes qualités que sa construction doit lui donner.

Pièce qui a remporté le prix de l'Académie Royale des Sciences en 1757.

       Ce mémoire fait parti de l'ouvrage ayant pour titre:

PRINCIPES HYDROSTATIQUES ET MECANIQUES ou mémoire sur la manière de diminuer le roulis et le tangage d'un navire, sans qu'il perde sensiblement par cette diminution, aucune des bonnes qualités que sa construction doit lui donner. Par Daniel BERNOUILLI, suivi de DEUX MEMOIRES sur le même sujet: Le premier, intitulé Examen des efforts qu'ont à soutenir toutes les parties d'un vaisseau dans le roulis et le tangage, ou Recherches sur la diminution de ces mouvemens, par Léonard EULER. Le Deuxième, Mémoire sur le Roulis et le Tangage d'un vaisseau, par GROIGNARD, constructeur de vaisseaux. Paris, Chez Bachelier, Libraire, quai des Augustins, n°55. 1810, in-4°, demi-veau à coins, papier marbré sur les plats, dos lisse, orné, pièce de titre rouge, tranches mouchetées. Reliure de l'époque.

2 ff.n.ch. (Faux titre; Titre et Avis), 96 pp. (mémoire de Daniel Bernouilli) + 47 pp. (mémoire de Léonard Euler) + 51 pp. (mémoire de Groignard), et 9 planches dépliantes hors texte.

La planche du traité de Bernouilli a été gravée par de LA GARDETTE.

Référence Polak:     667

Daniel Bernouilli étudia les mathématiques avec son père Jean, alors professeur de cette discipline, puis la médecine en Italie. Professeur de mathématiques à Saint Petersbourg (1725-1732), il revint se fixer à Bâle, où il enseigna l'anatomie, la physique, la botanique et la philosophie. Après avoir publié un ouvrage sur l'inclinaison des orbites planétaires (1734), il écrivit en 1738 son « Traité d'hydrodynamique » qui permet de le considérer comme un des fondateurs de cette science. Le nom même d'hydrodynamique était alors nouveau et il est probable que Daniel Bernouilli l'adopta pour différencier son ouvrage de celui qu'avait écrit son père sur la théorie des fluides. Il donna aussi les premières bases scientifiques de la théorie cinétique des gaz et consacra aussi beaucoup de temps au calcul des probabilités avec des applications pour l'étude de l'astronomie et l'horlogerie. Daniel Bernouilli a remporté son premier prix à l'Académie des sciences à l'âge de 24 ans avec un mémoire sur la construction d'une clepsydre que pût mesurer le temps à la mer. Il en gagnera 9 autres. Il fut admis en 1748 à l'Académie des sciences comme associé étranger à la place de son père.