BOUGUER (Jean)

( - 1714)

TRAITE COMPLET DE LA NAVIGATION, contenant les Propositions & Pratiques de Geometrie, un Traité de la Sphere & d'Astronomie, les Tables Ephemerides du mouvement du Soleil, celles de sa declinaison, de son Ascension droite, de son lever & coucher, de son Amplitude, & plusieurs autres nécessaires en Navigation, nouvellement calculées & reformées, avec des manières de les calculer & prolonger, les constructions & usages des Instruments à prendre les hauteurs des Astres, pour en conclure des Latitudes, tant sur terre que sur mer, avec de nouvelles observations & remarques sur les Marées & Table de leur établissement, des variations du Compas de Routes, & les moyens de l'observer, avec des manieres de diriger la route d'un Vaisseau sans aiguille aimantée, pendant le jour par le Soleil, & pendant la nuit par les Etoiles, les Regles générales de la Navigation, par les Cartes Marines, par le Quartier de Reduction, par les Sinus, Tangentes & Secantes, par les Logarithmes, &c, le tout clairement démontré & expliqué avec plus de détail qu'il n'a été jusqu'à present, & divisé par leçons à la marge, ainsi qu'on les enseigne dans les Ecôles Royales de Marine, établie par sa Majesté au Croisic. Par le sieur Bouguer, professeur royal d'Hydrographie. Nouvellement revû, corrigé & augmenté par l'Auteur de plusieurs manieres de naviger par de nouvelles Echelles, avec des Remarques sur les erreurs qu'on a commises jusqu'à present dans les Regles composées de longues Routes fausses couruës par estimes, & les moyens de les corriger, par une quatriéme nouvelle correction. A Paris, Et se vend à Nantes, Chez P. De Heuqueville, Marchand Libraire Juré de l'Université, à la Bible d'Or. Et Chez l'Auteur, au Croisic. 1706, in-4°, veau, dos à 5 nerfs, orné, pièce de titre marron, tranches rouges. Reliure de l'époque.

Frontispice, 4 ff.n.ch. (titre, épître au Comte de Pontchartrain, préface et avis au relieur), 252 pp., 1 f.n.ch. et 11 planches hors texte dont 10 dépliantes.

- Edition originale parue à Paris, Guignard, 1698, in-4°, 4 ff.n.ch., 224 pp., frontispice et 11 planches.

(Réf: J. Polak, « Bibliographie maritime française », Grenoble, 1976, in-4°).

Référence Polak:     1046

Pierre Bouguer, fils de Jean, dit de son père, avec une piété filiale qui n'exclut pas l'objectivité: « Feu mon père entra dans un plus grand détail que le P. de Chasles… En composant le traité de navigation, il a laissé à part les questions purement spéculatives ou même philosophiques dont le P. Chasles s'était peut être trop occupé... Je crois que je ne serai démenti par personne lorsque je dirai que ce traité a été regardé longtemps comme le livre presque unique qu'on ait en ces mati ères ».

L'édition originale de cet ouvrage fut si vite épuisé qu'il fut réimprimé en 1706.

(Réf: Pierre Bouguer, « Nouveau traité de Navigation » , Paris, 1753, in-4°).

Jean Bouguer navigua pendant dix ans sur les vaisseaux du Roi, et sa conduite avait été celle d'un marin habile et vaillant. En 1689, une blessure, reçue au combat de Bantry en Irlande, avait nécessité l'amputation d'une jambe. Obligé pour ce motif d'abandonner le service actif de la Marine, Jean Bouguer fut nommé professeur de pilotage à l'école royale d'hydrographie du Croisic pendant une vingtaine d'année, jusqu'à sa mort, en 1714.

(Réf: A. Anthiaume, « Evolution et Enseignement de la Science Nautique... », Paris, 1920, 2 vol. in-8°).