BOUGUER (Pierre)

(Croisic 10.02.1698 - Paris 15.08.1758)

NOUVEAU TRAITE DE NAVIGATION, contenant la Théorie et la Pratique du Pilotage. A Paris, Chez Hippolyte-Louis Guerin, & Louis-François Delatour, rue S. Jacques, à Saint Thomas d'Aquin. 1753, in-4°, veau, triple filet doré encadrant les plats, dos à 5 nerfs, orné, pièce de titre marron, tranches dorées. Reliure de l'époque.

XXIV pp. (Faux titre; Titre; Préface; Table des chapitres; Errata; Extrait des registres de l'Académie Royale des Sciences; Privilège du Roi), 442 pp. et 13 planches dépliantes hors texte.

- Édition originale.

- Autres édition:

Référence Polak:     1053

Le ministre de la marine, Rouillé, plein de confiance dans le talent de Pierre Bouguer, lui avait demandé un traité de science nautique dans lequel « la théorie servit continuellement à la pratique et où d'un autre côté la pratique n' empruntât rien inutilement à la théorie ».

Bouguer n'osa se soustraire à une attention aussi flatteuse de la part du ministre, et il se mit à l'oeuvre avec ardeur. C'était une entreprise considérable, puisqu'il fallait embrasser l'art du pilote dans toute son étendue. Il songea d'abord à préparer une édition, revue et augmentée, du Traité de son père Jean (voir cet auteur). Mais rajeunir cet ouvrage et le mettre au point sur quelques théories nouvelles ou mieux développées, n'était-ce pas déprécier le travail de son père? Pierre Bouguer renonça à déformer ce « Traité de navigation »; il prit le parti de composer une oeuvre personnelle, et il l'écrivit avec le talent et la compétence qu'on lui connaissait.

Ce « Nouveau Traité » était composé plutôt pour les savants que pour les simples pilotes. Voulant le rendre accessible à la majorité des jeunes marins qui préparaient leur examen de capitaine au long Cours, l'abbé La Caille y apporta quelques modifications. C'est ainsi revu et augmenté que l' ouvrage de Bouguer fut réimprimé en 1760 (voir ouvrage suivant), 1769, 1787 et 1792. Cette dernière édition fut annotée par Lalande.

(Réf: A. Anthiaume, « Evolution et Enseignement de la Science Nautique... », Paris, 1920, 2 vol. in-8°).

Voir la biographie de Jean Bouguer à la description de l’ouvrage « De la méthode d’observer en mer la déclinaison de la boussole ».