CAMUS (Charles Etienne Louis)

(Cressy en Brie 25.08.1699 –  04.05.1768)

DE LA MATURE DES VAISSEAUX, Pièce qui a concouru à l'occasion du Prix proposé l'an 1727 par Messieurs de l'Académie Royale des Sciences. A Paris, rue S. Jacques, Chez Claude Jombert, Libraire, au coin de la ruë des Mathurins, à l'image Notre-Dame, 1728, in-4°, demi maroquin noir, papier marbré sur les plats, dos à 5 nerfs. Reliure moderne.

1 f.n.ch. (Titre), 63 pp., 1 p.n.ch. (Approbation de Messieurs de l'Académie et Errata) et 3 planches dépliantes hors texte.

La troisième planche est signée du sculpteur: DE BEREY

Cachet ex-libris « Là ou ailleurs » sur la page de titre.

Référence Polak:     1424

Fils d'Etienne, chirurgien de la ville, il s'intéressa très tôt aux mathématiques et à la mécanique et suivit à paris ses études au collège de Navarre où il brilla également dans les domaines de l'architecture civile et militaire et l'astronomie qui lui valurent quelques estimes auprès de membres influents de l'Académie Royale des Sciences, tels que Cassini. C'est en 1727, quand l'Académie des Sciences proposa pour sujet: "la manière la plus avantageuse de mâter les vaisseaux" que Camus, grâce à son mémoire, obtint à cette académie le 13 août de cette même année, la place d'adjoint mécanicien, vacante par la promotion de  M. Pitot à celle d'associé. Professeur à l'École royale d'architecture en 1730, devenu membre associé de l'académie des sciences en 1733, Camus fut un des scientifiques qui avaient composé l'expédition en Laponie dirigée par Maupertuis en 1736-1737 pour déterminer la figure de la Terre. En 1741, il fut l'auteur d'une jauge qui pouvait s'appliquer à tous les tonneaux existants et qui donnait instantanément le volume au moyen d'une règle à divisions logarithmiques. Il rédigea pour ses élèves le cours de mathématique qu'il avait professé durant les années 1748 et 1749 aux écoles royales du génie et aux écoles d'artillerie.