LA CONDAMINE (Charles Marie)

(Paris 28.01.1701 - Paris 04.02.1774)

RELATION abrégée d'un voyage fait dans l'interieur de l'Amérique méridionale, Depuis la Côte de la Mer du Sud jusqu'aux Côtes du Brésil & de la Guiane, en descendant la rivière des Amazones; Lûe à l'Assemblée publique de l'Académie des Sciences, le 28 Avril 1745. Avec une Carte du Maragnon, ou de la Riviere des Amazones, levée par le même. A Paris, Chez la Veuve Pissot, Quay de Conti, à la Croix d'Or. 1745, in-8°, veau, dos lisse, orné, tranches rouges. Reliure de l'époque.

Est relié à la suite: LETTRE A MADAME *** sur l'emeute populaire excitée En la Ville de Cuenca au Pérou, le 29 d'Août 1739. Contre les Académiciens des sciences, Envoyés pour la mesure de la Terre. S.l., 1746.

2 ff.n.ch., XVI-216 pp. et 1 planche dépliante hors texte + 1 f.n.ch., 108 pp., 2 ff.n.ch. (Privilège du Roi) et 1 planche dépliante hors texte pour la « Lettre à Madame... ».

La carte du cours de l'Amazone a été gravée par G.N. DELAHAYE

- Edition originale.

- Autre édition:

- Éditions étrangères:

(Réf: catalogue Sotheby's « Gunpowder » d'octobre 1990, n°: 590).

Voir l'ouvrage suivant: « Journal du voyage à l'équateur » pour plus de détails.

Il s'agit du premier texte édité concernant le voyage fait à l'équateur par La Condamine et Bouguer. Il fut lu à l'assemblée publique de l'Académie des Sciences le 28 avril 1745 (le texte lu à cette assemblée a été imprimé dans le volume de 1745 de l'Histoire de l'Académie Royale des sciences. Ce texte est disponible sous format informatique ("pdf") depuis le site de la BnF. Il suffit de cliquer ici pour accéder à l'ouvrage).

L'auteur explique dans sa préface que « la question de la figure de la terre étant terminée et la curiosité du public ralentie sur cet objet, (il crut) l'intéresser davantage (...) par une relation abrégée de (son) voyage sur l'Amazone » (p. VIII). Dès 1737, au retour du voyage de Maupertuis, soit 7 ans avant l'arrivée en France de Bouguer, puis de La Condamine, la question de la figure de la terre, conforme aux idées de Newton, était en effet une chose admise par tous et les travaux exécutés à l'équateur ne faisaient que confirmer les résultats de Maupertuis.

La carte de l'Amazone est la première qui ait été faite en respectant les latitudes et la première avec le cours de l'Araguay.

Le voyage de La Condamine au Pérou fut aussi à l'origine de la publication d'une « LETTRE DE M.D.L.C. à M*** sur le sort des Astronomes qui ont eu part aux dernières mesures de la terre, depuis 1735. Lettre de M. Godin des Odonais, et l'aventure tragique de Madame Godin dans son voyage de la province de Quito, à Cayenne, par le fleuve des Amazone » qui a fait l'objet d'un tirage à part (A Etouilly près Ham, en Picardie, 20 Oct. 1773, pet. in-8° de 30 pp.) et qui se trouve également dans l'édition de Maestricht de 1778 (pp. 329 à 359).

(Réf: Catalogue Corradini de janvier 1988).

Voir la biographie de Charles-Marie La Condamine à la description de l’ouvrage « Journal du voyage… ».