LA RONCIERE (Charles-Germain-Marie BOUREL de)

(Nantes 24.10.1870 – Gourin [Morbihan] 15.06.1941)

HISTOIRE DE LA MARINE FRANCAISE. Ouvrage couronné par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Grand prix Gobert). Paris, Librairie Plon. Plon-Nourrit et Cie, Imprimeurs-Editeurs. 8, rue Garancière. 6 volumes in-8°, demi-basane à coins marron, papier marbré sur les plats, dos à 5 nerfs.

Reliures modernes ayant conservé les couvertures originales en papier.

·         Vol. I: Les origines. Troisième édition, Paris, 1909. 2 ff.n.ch. (faux titre et titre), 529 pp., 1 p.n.ch. (addenda), 6 planches hors texte et figures dans le texte.

·         Vol. II: La guerre de Cent Ans, révolution maritime. Troisième édition, Paris, 1914. 3 ff.n.ch. (faux titre, titre, épître), 556 pp., 1 f.n.ch., 6 planches hors texte et figures dans le texte.

·         Vol. III: Les guerres d'Italie, liberté des mers. Paris, 1923. 3 ff.n.ch. (faux titre, titre, épître), 612 pp., 1 f.n.ch., 15 planches hors texte et figures dans le texte.

·         Vol. IV: En quête d'un empire colonial, Richelieu. Deuxième édition revue et corrigée, Paris, 1923. 3 ff.n.ch. (faux titre, titre, épître), 739 pp., 14 planches hors texte et figures dans le texte.

·         Vol. V: La guerre de Trente Ans, Colbert. Troisième édition, Paris, 1934. 3 ff.n.ch. (faux titre, titre, épître), 748 pp., 23 planches hors texte.

·         Vol. VI: Le crépuscule du grand règne, l'apogée de la guerre de course, Paris, S.d. (1932). 2 ff.n.ch. (faux titre, titre), V pp. (avertissement), 603 pp., 20 planches hors texte dont 4 sur double pages.

Les 6 volumes de l'édition originale sont parus entre 1899 et 1932. Au fur et à mesure de l'épuisement de certains volumes, l'éditeur sortait d'autres exemplaires à des dates différentes. Le nombre de pages est sensiblement le même.

(Réf: J. Polak, « Bibliographie maritime française », Grenoble, 1976, in-4°).

Référence Polak:     5358

Cette oeuvre reçut trois fois le prix Gobert, en 1901 et 1911, décerné par l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, en 1920 par l'Académie française.

Charles-Germain-Marie BOUREL de LA RONCIERE sortit major de l'Ecole des Chartes dans la promotion de 1892 avec une thèse de diplôme d'archiviste-paléographe consacrée à la « Marine sous le règne de Louis XI ». Membre de l'Ecole française de Rome à 21 ans, il découvre à la Bibliothèque Vaticane un manuscrit qui décide de l'orientation de sa carrière: un traité d'alliance maritime de 1295 entre le roi de Suède et Norvège et le roi de France. Il entra en octobre 1894 à la Bibliothèque Nationale où il allait servir pendant 45 ans au département des manuscrits d'abord puis aux cartes et plans en juillet 1909 et aux imprimés en novembre 1910. Membre de l'Académie de Marine qu'il présida en 1930, membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (section de géographie), vice-président de la société d'histoire des colonies, membre du Comité central de la Société de Géographie. Retraité en juillet 1939, La Roncière mourut à Gourin (Morbihan) le 15 juin 1941. Son oeuvre exceptionnellement importante marqua en France le renouveau des études d'histoire de la Marine fort négligée depuis plusieurs décennies.

(Réf: Etienne Taillemite, « Dictionnaire des Marins français », Paris, 1982, in -4°; Bertrand de La Roncière, « Charles de La Roncière... » dans la Revue de la Bibliothèque nationale, printemps 1993, N°47).