LE ROY (Julien-David)

(Paris 1728 - Paris 1808)

LA MARINE DES ANCIENS PEUPLES, expliquée Et considérée par rapport aux lumières qu'on en peut tirer pour perfectionner la Marine moderne; Avec des Figures représentant les Vaisseaux de guerre de ces Peuples. A Paris, Chez Nyon aîné, Libraire, rue Saint-Jean-de-Beauvais et Chez Stoupe, Imprimeur-Libraire, rue de la Harpe. 1777. XXXVI pp. (Faux titre; Titre; Epître « A Monseigneur de Sartine »; Préface; Table; Extrait des Registres de l'Académie Royale des Inscriptions & Belles-Lettres; Fautes à corriger), 224 pp. et 6 planches dépliantes hors texte (POLAK: 5848). Est relié à la suite:

LES NAVIRES DES ANCIENS, considérés par rapport à leurs voiles, et l'usage qu'on en pourroit faire dans notre marine; Ouvrage servant de suite à celui qui a pour titre, La Marine des anciens Peuples. A Paris, Chez Nyon aîné, Libraire, rue du Jardinet. 1783. XLIII pp. (Faux titre; Titre; Epître dédicatoire « Aux Navigateurs »; Notes de l'épître dédicatoire; Préface; Table), 1 p.n.ch. (Extrait des Registres de l'Académie Royale des Inscriptions & Belles-Lettres), 240 pp. et 3 planches dépliantes hors texte (POLAK: 5849). Est relié à la suite:

NOUVELLE VOILURE proposée pour les vaisseaux de toutes grandeurs. A Paris, De l'Imprimerie de H. J. Jansen, rue des Saints-Pères, N°. 1195, F. S. G. An 6me. 1 f.n.ch. (Faux titre), 29 pp. et 1 planche hors texte.

Trois ouvrages reliés en un volume in-8°, demi-veau, papier marbré sur les plats, dos lisse, orné, pièce de titre verte, tranches mouchetées. Reliure du début du XIXe siècle.

Cachet ex libris sur le faux titre du premier ouvrage et ex libris manuscrit: « Du Barroux » sur la page de titre du premier ouvrage.

Les 6 planches du premier ouvrage sont signées du graveur SELLIER. Les 3 planches du second ouvrage sont signées du graveur Angel MOITTE.

- Edition originale du premier ouvrage parue à Paris, Stoupe, 1757, in-8°.

(Réf: Jean et Michèle Polak: « Bibliographie maritime française », Grenoble, 1976, in-4° et supplément, Grenoble, 1983, in-4°).

Référence Polak:     5848

Une large part du premier ouvrage est consacré aux auteurs de l'antiquité classique qui ont servi de base à ses recherches. De plus, l'auteur énonce une théorie de l'évolutionnisme technologique en associant aux débuts de la construction navale plusieurs types d'embarcations archaïques, tels les radeaux de roseaux, les pirogues monoxyles.

Le second ouvrage de Julien-David Le Roy est beaucoup plus original. L'auteur part de l'idée que l'examen de la voilure des navires antiques, de ses formes et de ses proportions, pourrait permettre d'améliorer les voilures de son époque et d'éviter des naufrages dûs « à l'imperfection de nos vaisseaux, inférieurs à plusieurs égards à ceux de nos anciens ». Il s'en prend même directement à Bouguer et à son ouvrage sur la manoeuvre des vaisseaux (voir ce livre) en disant que « ce géomètre célèbre n'a pas assez consulté les écrits des Anciens ». Il ne fait pas allusion aux formes des carènes qui ont évolué, mais fort de sa culture, il propose des solutions nouvelles pour les gréements de son époque, réalisant une synthèse des modèles antiques et des procédés contemporains notablement influencés par les principes du gréement bermudien. Il expérimente enfin ses réalisations sur un modèle réduit de 23 pieds de quille (expériences conduites sur la Seine en août 1781 et à Rouen en août 1782). Ces essais, dont il donne un compte rendu méticuleux, ont pour objectif de comprendre le fonctionnement de ces projets de voilure et d'examiner leurs capacités à lofer, abattre, virer... Les recherches de Le Roy se réfèrent à l'esprit de l'Académie de Marine, fondée en 1752, que Bigot de Morogues définissait dans son discours inaugural par ces mots: « la théorie sans l'expérience (dans le sens d'expérimentation) navigue et n'opère sans danger que dans le cabinet... ».

(d'après Eric Rieth: « L'archéologie navale » dans Neptunia N° 148, p. 5).

Julien-David Le Roy, dit David-Leroy, était le frère du célèbre horloger Pierre David qui fut à l'origine de la chronométrie marine française. Architecte, membre de l'Académie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres, professeur et historiographe de l'Académie, et de l'Institut de Bologne, Julien-David Le Roy tient une part non négligeable dans l'histoire et l'étude de l'archéologie navale.