MASSON (Paul)

HISTOIRE DU COMMERCE FRANCAIS DANS LE LEVANT AU XVIIe SIECLE. Paris, Hachette & Cie, 79 Boulevard Saint-Germain. 1896, grand in-8°, brochage de l'éditeur.

2 ff.n.ch. (Faux titre; Titre), XXXIII pp. (Avant-Propos; Bibliographie; Introduction), 533 pp., XXXVIII pp. (Appendice), 1 f.n.ch. (Table de l'appendice et Errata) et 1 planche dépliante h.t.

Avec dédicace manuscrite « à M. Deleuil, Conseiller général, hommage de l'auteur » suivie de la signature de P. Masson sur la page de faux titre.

Sur la couverture d'origine, le titre est identique, mais la date d'édition est marquée 1897.

Référence Polak:     10591

********************

PORTS FRANCS D'AUTREFOIS ET D'AUJOURD'HUI. Avec une série de plans. Paris, Librairie Hachette & Cie, 79, Boulevard Saint-Germain. 1904, in-8°, demi chagrin, papier marbré sur les plats, dos à 5 nerfs orné. Reliure de l'époque.

XXIII pp. (Faux titre; Ouvrages du même auteur; Titre; Introduction), 470 pp., 1 f.n.ch. 9 cartes dans le texte et 2 cartes hors-texte.

Référence Polak:     6498

La première partie est consacrée aux ports francs d'autrefois, essentiellement Marseille, mais aussi Bayonne, Dunkerque, Lorient, Saint-Malo , Cette, Nice, Gênes, Civita-Vecchia, Ancône, Messine, Livourne, Trieste, Fiume, Malte, Gibraltar, Cadix, les ports du Nord ainsi que ceux des colonies comme Saint-Thomas et Saint-Jean aux Antilles et Singapour.

La seconde partie est consacrée aux ports francs d'aujourd'hui: de l'Europe du Nord (Hambourg, Brême, Copenhague... ), de Méditerranée (Gênes, Trieste, Fiume) et des colonies.

Se trouve ensuite deux chapitres consacrés à des considérations historiques et actuelles sur les avantages des franchises pour les ports et les intérêts nationaux et enfin un chapitre sur l'organisation des franchises.

Cet ouvrage fut écrit à une époque où, dans le gouvernement et l'opinion publique, la discussion faisait rage depuis 1897 sur l'intérêt économique et commercial d'établir un port franc à Marseille (portion de territoire bénéficiant de l'exterritorialité douanière).

L'institution des ports francs existait déjà au XVIe siècle. Elle était due en partie aux traditions d'exemption et de privilèges, legs du moyen âge. Elle s'est précisée et développé au XVIe et au XVIIe siècle, en devenant un correctif au système protecteur. Les nécessités financières de plus en plus grandes des états européens ne pouvant se permettre de se priver de ressources douanières firent que la plupart des ports francs disparurent au cours du XIXe siècle.

Marseille eut de tout temps des franchises douanières, mais ce ne fut que grâce à Colbert, en 1669 que le régime du port franc a été définitivement établi et précisé, ce qui permit le relèvement économique de Marseille. Officiellement supprimée par un décret du 31 décembre 1794, la franchise du port de Marseille survécut en maigre partie grâce aux interventions des marseillais eux-mêmes et ce jusqu'en 1817, date à laquelle elle fut définitivement abolie.

********************

LES GALERES DE FRANCE (1481-1781). Marseille, port de guerre. Paris, Librairie Hachette. 79, Boulevard Saint-Germain, 1938. In-8°, demi-veau rouge, papier marbré sur les plats, dos à 5 nerfs, couverture originale conservée.

479 pp. et 3 planches hors texte.

Paul Masson fut professeur d'histoire et de géographie économique à la Faculté des Lettres de l'Université d'Aix-Marseille et correspondant de l'Institut.