MATHON DE LA COUR

MEMOIRE SUR LA MANIERE LA PLUS AVANTAGEUSE DE SUPLEER A L'ACTION DU VENT sur les grands Vaisseaux, soit en y appliquant les rames, soit en employant quelqu'autre moyen que ce puisse étre. S.l.n.d. (Académie Royale des Sciences, 1753), in-4°, cartonnage recouvert de papier marbré, pièce de titre en cuir ornée sur le premier plat, dos lisse, tranches marbrées. Reliure postérieure.

37 pp. et 3 planches h.t.

Les 3 planches ont été gravées par DE LA GARDETTE.

Référence Polak:     6515

Mémoire présenté à l'Académie Royale des Sciences, à l'occasion du prix de 1753.

Dans la seconde partie de son mémoire, Mathon de La Cour présente un système de propulsion des navires par « rames verticales » c' est à dire par roues à aubes actionnées par la force humaine.

Mathon de La Cour était membre de l'Académie Royale des Sciences et Belles-Lettres de Lyon.