MORNAN DU POËT

TRAITE DE MANOEUVRE PRATIQUE DES VAISSEAUX pour l'instruction des jeunes officiers qui veuillent s'appliquer au service de la marine. Par le Chev. de Mornan du Poët, lieutenant de vaisseaux de l'Ordre de Malte. Manuscrit, in-8°, veau, dos à 6 nerfs, orné, pièce de titre rouge, tranches marbrées. Reliure de l'époque.

3 ff.n.ch. (titre, avertissement), 267 pp., 12 pp.n.ch. (Table des articles).

Le premier plat comporte des annotations en latin et un cachet de cire rouge. Chaque page comporte un cadre à l'encre à l'intérieur duquel se trouve le texte manuscrit. Sur la dernière page de la table des articles, on trouve le texte suivant écrit de la même main que l'ensemble du manuscrit:

"Il m'a été présenté un livre pour l'examiner qui a pour titre: instruction pour les jeune persone qui veuille s'appliquer au service de la marine. Après l'avoir leü avec attention, je l'ay trouvé très bon et très instructife pour la jeunesse.

Le Bailly de Combreux. Ci devant commendant général des escadres de Malte".

Pour voir le texte intégral de ce manuscrit, cliquez sur ce lien.

Manuscrit probablement du début du XVIIIe siècle divisé en 64 articles dont voici les titres:

  1. Pour border les huniers avec le vent petit frais, et avec du vent frais.

  2. Pour murer les basses voiles dans un beau tems.

  3. Pour virer de bord vent devant avec les quatres corps de voile avec un petit frais. Addition de quelques manoeuvres.

  4. Pour virer avec du vent très frais et de la mer. Différentes opinions sur le temps de changer les voiles.

  5. Le vaisseau manquant à virer vent devant, pour virer vent arrière.

  6. Manquant à virer, et ayant la terre près de l'avant.

  7. Ayant la terre près sous le vent et craignant de manquer à virer.

  8. Pour carguer, murer et amener des voiles, virant de bord vent devant. Murer les basses voiles pour carguer les basses voiles. Pour amener les huniers en virant.

  9. Pour virer de bord vent arrière avec les basses voiles, le vent petit frais ou beau frais. Observations. Par un vent faible, on manoeuvre différemment. Avec du vent frais.

  10. Pour virer de bord vent arrière avec les quatres corps de voiles.

  11. Pour virer de bord vent arrière avec les huniers avec un vent très frais à l'abri de la mer.

  12. Temps où il faut murer ou carguer les basses voiles, hisser ou amener les huniers, virant vent arrière.

  13. Pour prendre des ris aux huniers, étant au plus près.

  14. Pour prendre les ris vent arrière.

  15. Pour larguer les ris au plus près.

  16. Pour larguer les ris aux huniers, sans les amener, étant au plus près. Pour mettre en panne.

  17. Étant en panne au petit hunier, et voulant faire servir.

  18. Pour virer de bord vent devant étant en panne au petit hunier.

  19. Pour virer de bord vent arrière, étant en panne au petit hunier.

  20. Pour empêcher un vaisseau qui est au plus près de faire chapelle.

  21. Comment on doit manoeuvrer, étant au plus près et ayant un repère.

  22. Comment on doit manoeuvrer pour sauver un homme qui tombe à la mer..

  23. Pour mettre à la cappe.

  24. Pour virer de bord vent arrière à la cappe à la grande voile sans faire servir des voiles de l'avant.

  25. Pour murer une basse voile étant de bouline dans un coup de vent.

  26. Pour murer une basse voile de bouline par un tems furieux. Autre façon d'exécuter cette manoeuvre.

  27. Pour carguer une basse voile de bouline dans un coup de vent.

  28. Pour carguer la mizaine vent arrière dans un coup de vent.

  29. Pour carguer l'artimon dans un coup de vent.

  30. Pour serrer un hunier au plus près dans un coup de vent.

  31. Précaution qu'on doit prendre, ayant les huniers avec du vent frais, étant au plus près, au vent largue.

  32. Étant au plus près au vent largue avec du vent frais, un bras des huniers venant à casser.

  33. Étant aux basses voiles et surpris par un grain.

  34. Pour prendre les ris aux basses voiles dans un coup de vent.

  35. Pour enverguer une basse voile dans un coup de vent.

  36. Pour éviter de s'aborder, étant de bouline fort près d'un vaisseau qui y est aussi d'un bord opposé.

  37. Étant au plus près, ayant de l'avant, et fort près d'une terre ou un bâtiment mouillé, le vaisseau étant dur à arriver.

  38. Pour bien orienter les voiles.

  39. Pour appareiller.

  40. Étant mouillé dans un port, pour appareiller vent arrière ou grand vent largue.

  41. Étant mouillé dans un port, pour appareiller au plus près ou vent largue.

  42. Étant mouillé sur une côte et obligé de couper le câble.

  43. Pour mouiller par un beau tems dans une rade spacieuse.

  44. Pour mouiller dans un canal étroit où il n'y a pas d'espace pour éviter, entrant vent arrière.

  45. Pour mouiller dans une rade par un gros tems.

  46. Pour empeneller une ancre au mouillage.

  47. Pour empeneller à la voile.

  48. Pour affourcher dans une rade de la mer Méditerranée lorsqu'on craint un coup de vent.

  49. Pour affourcher à la voile dans l'océan.

  50. Pour affourcher à la voile dans la mer Méditerranée.

  51. Pour filer un câble dans un mauvais tems.

  52. Rafraîchir la fourrure d'un câble dans un coup de vent.

  53. Pour empêcher de chasser.

  54. Pour amener les vergues de perroquet.

  55. Pour hisser une vergue de perroquet.

  56. Pour amener un mast de perroquet au mouillage.

  57. Pour amener le mast de hune au mouillage.

  58. Pour guinder le mast d'hune.

  59. Pour empêcher les grandes secousses en hissant les grandes vergues dans un gros roulis au mouillage ou à la voile.

  60. Pour couper le grand mast au mouillage.

  61. Pour couper le mast de mizaine.

  62. Pour couper le mast de beaupré.

  63. Pour couper le mast d'artimon.

  64. Manière de remédier à la perte du gouvernail, ainsy que nous en avons eu à bord du vaisseau "St Antoine".


Dernière mise à jour de cette page: lundi 21 février 2005