ROMME (Nicolas-Charles)

(Riom 08.12.1745 - Rochefort juin 1805)

DESCRIPTION DE L'ART DE LA MATURE de Nicolas-Charles ROMME. S.l. (Paris), Impr. Delatour, 1778. ln-folio, 1 f.n.ch., 82 pp. et 8 planches hors texte dont une dépliante.

Se trouve relié à la suite de « Traité de la construction des vaisseaux » de CHAPMAN (voir cet ouvrage).

- Edition originale.

- Autres éditions:

Référence Polak:     8370

La « Description de l'Art de la Mâture » peut être considéré comme le premier ouvrage imprimé consacré à ce sujet. Dans les « Eléments de l'Architecture navale » de Duhamel du Monceau (1752 et 1758), la mâture n'y est pas traitée. Antérieurement à l'initiative de Romme, il n'existe sur la mâture que de rares manuscrits et, comme livre imprimé, seulement le « De la mâture des vaisseaux » de Pierre BOUGER, publié en 1727, qui remporta le prix de l'Académie royale des sciences proposé pour cette année là et auquel Romme fiait allusion dans son ouvrage. Ce traité nous donne la pratique du port de Rochefort où Romme était professeur de mathématiques et de divers bâtiments dont le « Ville de Paris » de 90 canons, orgueil de Rochefort, le « Dauphin Royal » de 70 canons et la flûte le « Chameau », ces deux dernières constructions étant celles de Blaise OLLIVIER.

Les planches signées H. PENNEVERT, maître de construction des Gardes de la Marine, ont été gravées par de LA GARDETTE.

Nicolas-Charles Romme s'orienta vers l'étude des sciences et plus particulièrement de l'astronomie qu'il étudia sous la direction de LALANDE, mais son protecteur fut BEZOUT à qui il dut sa position de professeur de mathématiques des Gardes de la Marine. Ainsi recommandé, Romme fut nommé troisième maître de mathématiques et, début 1769, quittant Paris, s'installa à Rochefort. C'est dans ce port qu'il effectua ses travaux sur la marine. Des recherches scientifiques sur la mesure de la longitude en mer lui valurent la nomination en 1778 de correspondant de l'Académie des Sciences et de Géographie du Roi (« Correspondant » signifiait « par l'intermédiaire d'un correspondant », en l'occurrence Bezout qui recevait des communications ou mémoires de Romme et en faisait part ou non à l'Académie). Jusqu'à sa mort à Rochefort en 1805, Romme, tout en professant ses cours de mathématiques et de navigation, poursuivit ses travaux et ses publications. Mais sa réputation, il l'a obtenu par ses recherches sur la navigation et sur la résistance des fluides qui firent l'objet de nombreuses expériences réalisées à Rochefort et qui furent suivies avec intérêt par des hommes tels que le chevalier de Borda et l'abbé Bossut.

Il était le frère aîné du conventionnel Gilbert Romme, principal auteur du calendrier républicain, mais resta lui même toujours étranger à la politique. Il fut un des savants qui ont le plus contribué aux progrès de la navigation dans le dix-huitième siècle.